19 octobre 2017

Sauvons le logement social : signez la pétition !


Durant le Congrès Hlm de Strasbourg, des élus locaux ont lancé une pétition "Sauvons le logement social", qui réaffirme leur volonté de protéger durablement les locataires, le patrimoine Hlm, les capacités d'investissement des bailleurs et l'emploi local face à la stratégie logement du Gouvernement.














Signez la pétition  CLIQUEZ  ICI

18 octobre 2017

Libertés syndicales : L’invalidation des élus CGT de l’OPH Bobigny rejetée par la justice !


Dernièrement, la direction a tenté de remettre en cause le résultat des élections pour destituer la déléguée syndicale CGT Nadia Giunta et son suppléant Christian Jacquin. La justice a été rendue par le tribunal d’instance de Bobigny ce 10 octobre, et la direction de l’OPH de Bobigny a été déboutée !

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

ASSEZ DE NÉGOCIATIONS BIDON, SEULE LA LUTTE PEUT LES FAIRE RECULER


Le ballet des « négociations » a repris à l’Elysée, cette fois sur la réforme de la formation professionnelle et de l’assurance chômage. Et l’on a pu revoir la photo de famille sur le perron, avec certains de nos représentants syndicaux à l’air ravi !

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

17 octobre 2017

Lutte gagnante au conseil départemental (13) la lutte paye, 300 contrats aidés (CUI) vont être financés.


Grâce à la mobilisation des personnels Adjoint Technique des Collèges dans les établissements et lors du rassemblement 10 octobre avec la CGT des trois versants de la fonction publique devant le « bateau bleu », des avancées importantes ont été obtenues.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

DÉSERTS MÉDICAUX : La ministre de la Santé fait fausse route !


Depuis près de 20 ans, les gouvernements se succèdent avec des plans pour trouver une solution à la désertification, qui s’avèrent être tous un échec. En effet, si le nombre total de médecins n’a jamais été aussi important, le nombre de médecins généralistes continue inexorablement de diminuer et leur répartition sur le territoire est de plus en plus inégale. À cela s’ajoute la fermeture des hôpitaux de proximité qui aggrave la situation.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

16 octobre 2017

ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’ALIMENTATION Les véritables enjeux escamotés vendredi 13 octobre 2017 Le président de la République a conclu hier le premier chantier des États Généraux de l’Alimentation. Le gouvernement présentera une loi début 2018, applicable par ordonnances. Ces annonces officielles confirment des tractations entre composantes du patronat pour la répartition de la valeur créée dans l’ensemble des filières agroalimentaires, pour une large part, par les salariés. À la clé, une augmentation généralisée des prix pour les consommateurs est programmée. À la fois, on prend dans les mêmes poches et on « assure » aux couches populaires une nouvelle aggravation des inégalités, cette fois-ci, alimentaires. Dénonçant la course au prix le plus bas, conséquence de la loi de 2008 dont Macron fut un des promoteurs sous la baguette de Sarkozy, il propose aujourd’hui aux agriculteurs d’inverser la logique de la fixation des prix et de partir des « coûts de production » en agriculture. Derrière les mots, se cache une attaque supplémentaire contre le « coût du travail ». La poursuite du pillage du travail salarié et du travail paysan par les industriels agroalimentaires et la grande distribution se poursuivra. Les États généraux ne font aucune mention des niveaux de rentabilité financière ni des dividendes indécents versés aux actionnaires. Et pour cause, 7 des 14 ateliers, et pas des moindres, étaient présidés par des dirigeants des grands groupes dominants. La facture sera payée par les salariés, les consommateurs et les petits agriculteurs. Par ailleurs, l’organisation des producteurs, à elle seule, n’est pas de nature à rééquilibrer le rapport des forces à l’intérieur de chaque filière sans une intervention pérenne et forte de l’État. Ce n’est pas à l’ordre du jour des stratégies économiques mises en œuvre par le gouvernement. Par contre, l’intervention publique, de 5 milliards d’euros en 5 ans pour accompagner l’agriculture dans cette réorganisation, serait-elle l’équivalent d’un « plan de licenciements » pour les petits et moyens agriculteurs voués à disparaître ? Cet objectif signifierait l’accélération de la concentration agraire, contraire à un type de développement agricole soucieux de la sauvegarde des ressources naturelles et de l’environnement, participant d’un aménagement harmonieux du territoire. Ce risque est corroboré par l’affirmation du Président qui veut « des modèles plus productifs et capables d’affronter la concurrence internationale. » On est loin d’une agriculture plus proche des citoyens ! Dans ces conditions, l’accès pour tous à une alimentation saine et de qualité n’est qu’un slogan de tréteau. L’alimentation est un élément vital pour les populations. Une véritable politique alimentaire et nutritionnelle publique doit garantir l’accès pour tous à une alimentation saine et diversifiée à des prix socialement acceptables. Les orientations proclamées par Macron n’y répondent pas. Au contraire, elles lui tournent le dos. Montreuil, le 13 octobre 2017


Le président de la République a conclu hier le premier chantier des États Généraux de l’Alimentation. Le gouvernement présentera une loi début 2018, applicable par ordonnances. Ces annonces officielles confirment des tractations entre composantes du patronat pour la répartition de la valeur créée dans l’ensemble des filières agroalimentaires, pour une large part, par les salariés.

En savoir plus, CLCIQUEZ  ICI

APL en danger : les vrais chiffres Fondation Abbé Pierre




Lire le document CLIQUEZ    ICI

15 octobre 2017

Deux  montage vidéo de l'Union Locale de Coulommiers


Générique parodique : l'Union Locale CGT de Coulommiers se la joue série Américaine.
Et si vous rejoigniez l'UL Tous risques ?

1er vidéo, CLIQUEZ   ICI


Pub parodique : cinéma Coulommiers (parodique) version Delux.
La version non censurée dans le son !

2éme vidéo, CLIQUEZ   ICI

13 octobre 2017



 Photos de l'assemblée retraités cheminots du 12 octobre 2017 à Mitry-Mory

En savoir plus, CLIQUEZ ICI 

MANIFESTATION LE 19 Octobre 2017  A PARIS, contre la loi Macron

la CGT appelle à une nouvelle  journée d'action interprofessionnelle de grève et de mobilisation contre les ordonnances et les réformes du gouvernement, Solidaires rejoint la CGT


«Le mot d'ordre du 19 c'est aussi l'attaque sur la protection sociale (CSG), sur les réformes fiscales en cours, la question du service public avec les emplois aidés»,




Union Locale des Syndicats CGT
de Coulommiers et sa Région




Départ de Coulommiers à 11h30 devant le Crédit Agricole,


puis à Champs-sur-Marne devant le Château à  12h30.

Réservations 06 73 34 65 02 par SMS. 
Ou :  Michel : 06 31 53 89 33,
            Pierre : 06 70 33 73 34,

12 octobre 2017

Commerce : Lettre ouverte à la ministre du Travail


La Fédération CGT Commerce, Services et Distribution observe depuis des années une recrudescence de faits intolérables touchant les salarié·e·s de nos champs professionnels. Récemment, l’actualité s’est faite le relais d’affaires graves touchant à l’intégrité physique et morale des salarié·e·s.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Engie prône la fin des tarifs réglementés de vente


La fédération nationale mines-énergie CGT (FNME-CGT) dénonce la proposition insensée du groupe gazier et rappelle ses revendications dans un communiqué paru le 10 octobre.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Lutte gagnante des factrices de Prémery (Nièvre) 58


Après 6 jours de grève contre la délocalisation du centre de distribution vers la commune de Guérigny, elles avaient décidé avec leur syndicat CGT, d’organiser samedi 7 octobre « le café des factrices » pour échanger avec leurs usagers qui n’avaient pas hésité à soutenir leur lutte.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

11 octobre 2017

Ensemble pour le logement social !


La situation du logement social devient catastrophique, pour les locataires, les salariés, les bailleurs sociaux.  La CGT a décidé de s’engager auprès du collectif « Vive l’APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de défense de consommateurs, de bailleurs sociaux… pour défendre le droit au logement social.


En savoir plus, CLIQUEZ  ICI


Photos de la Manifestation de la fonction publique du 10 octobre 2017 à Paris.


Environ 400.000 agents publics ont manifesté dans toute la France mardi, dont 45.000 à Paris, contre les mesures du gouvernement.

Voir les photos, CLIQUEZ  ICI

10 octobre 2017

Lutte gagnante des travailleurs de nuit de Burger King place de la République (75)


Après 2 jours de grève et d’occupation du burger King de la place de la république, les 27 grévistes salariés de la société Albiance, en poste dans une dizaine de restaurants de l’ile de France ont obtenu gain de cause sur l’ensemble de leurs revendications.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Affaire Leroy Merlin: une entreprise a-t-elle le droit de ficher ses salariés


Un fichier avec des commentaires insultants envers des intérimaires a été retrouvé la semaine passée sur une plateforme de l'enseigne de bricolage Leroy Merlin. Une pratique interdite qui pose question.    "Vicieux", "veut le beurre et l'argent du beurre"... Voilà le genre de commentaires peu amènes et sans grand rapport avec les compétences professionnelles d'un salarié, qui ont pour été retrouvés sur un fichier chez Leroy Merlin.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Les salariés de General Electric Grenoble resteront mobilisés tant que le PSE supprimant 345 emplois ne sera pas retiré


Communiqué de presse de la Fédération des travailleurs de la métallurgie CGT 

Les salariés de General Electric Grenoble resteront mobilisés tant que le PSE supprimant 345 emplois ne sera pas retiré.

en savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Lutte gagnante trois  ans après, justice pour le délégué syndical de l’entreprise Petit (construction) (95)


Le tribunal administratif de Cergy Pontoise a annulé la décision du ministre du travail qui avait autorisé le licenciement de notre camarade délégué syndical de l’entreprise Petit.

En savoir plus, CLIQUEZ   ICI

Ensemble pour le logement social !


La situation du logement social devient catastrophique, pour les locataires, les salariés, les bailleurs sociaux.  La CGT a décidé de s’engager auprès du collectif « Vive l’APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de défense de consommateurs, de bailleurs sociaux, etc. pour défendre le droit au logement social.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI